A la maison

De l’intérêt du vrac

image
[Original Unverpackt : boutique à Berlin qui ne propose que du vrac]

C’est fortement influencée par le livre de Béa Johnson que j’ai envie de me lancer dans l’achat de produits en vrac.

Faire ses courses en vrac – comprenez : achetez au poids et non plus en emballage déjà tout préparé – possède plusieurs avantages.

Tout d’abord, l’impact sur vos déchets, car dans le vrac, vous achetez au poids donc pas d’emballage plastique dégueu qui ne sera jamais recyclé ni réutilisable donc finira à la décharge avec tous ses petits copains sacs plastiques. 
[Bon par contre y’a un truc que j’ai pas encore pigé c’est que dans certaines grandes enseignes comme Auchan (pour ne pas les citer), où ils se sont mis à proposer du vrac il faut se servir dans des sacs plastiques…ahem…comment dire…?]

Du coup, je pense que je vais plutôt me tourner vers un magasin comme Biocoop car j’en ai un pas très loin de la maison et normalement on peut y acheter dans ses propres contenants (youpi)

Pour ma part, je ne me sens pas encore de TOUT acheter en vrac, je pense pour l’instant me contenter des aliments secs : pâtes, riz, céréales, gâteaux, fruits secs ainsi que des fruits et légumes. Si j’arrive à m’y tenir je poursuivrai avec la viande et le fromage.

Ensuite, vous faites des économies car nous n’achetez que la quantité dont vous avez réellement besoin. Cela évite donc le gaspillage et la surconsommation, genre « mince ça va être périmé, il faut que je le mange ou que je le jette ! ». J’ai aussi remarqué qu’en mettant les aliments dans des pots en verre on se rendait mieux compte de ce qu’il restait. Dans mon cas, j’ai constaté en transvasant mes pâtes dans les bocaux que j’en avais trois sortes différentes dans des quantités incroyables, ce qui, au final, ne sert pas à grand chose. Les avoir directement sous les yeux évitera, à l’avenir, ce genre de chose. Si les économies en terme de consommation sont plutôt visibles sur du long terme, elles le sont aussi sur du court terme. En effet, cela se constate directement à l’achat car en général l’emballage représente 15% du prix du produit donc si vous le supprimez vous y gagnez !

image
Mes bocaux Le Parfait (16 euros les 6 d’un litre chacun)

Enfin, ne plus acheter sous plastique permet de retrouver le vrai goût des aliments car mine de rien, lorsque la nourriture est en contact avec du plastique, ce dernier lui refile pas mal de petites choses pas géniales (goût, odeur…)

Je vous mets ci dessous le lien Youtube d’une rencontre entre Béa Johnson et une journaliste française. On peut justement la suivre lorsqu’elle fait ses courses et elle explique comment tout est organisé chez elle.

https://youtu.be/L6vJuRcjteM

En espérant que tout ceci vous inspire,

A bientôt,

Elsa

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s